Les gendarmes de Port-Saint-Louis-du-Rhône sont sous le choc après l’agression de trois de leurs collègues, au pied de leur immeuble, dans la nuit de vendredi à samedi. Les militaires n’étaient plus en service quand ils ont été poursuivis en sortant d’une boîte de nuit à Saint-Mitre-les-Remparts. Selon une source proche du dossier, quatre personnes les auraient suivis en voiture sur une trentaine de kilomètres, leur faisant des appels de phares pour les inciter à s’arrêter. Ils les auraient devancés pour faire barrage à l’entrée de Port-Saint-Louis. Là, l’un des gendarmes serait sorti de la voiture et aurait été étranglé et reçu des coups de poing par l’un des hommes, en colère pour une histoire de retrait de permis.

L’article de La Provence ici