Ces 98 dossiers ont été sélectionnés par l’OCRVP en fonction de « l’ancienneté des faits » et du « risque qu’ils tombent dans la prescription », a appris franceinfo mardi.

L’article de France Info ici