La procédure avait débuté en février 2021, quand une salariée du tribunal de Nanterre avait été accusée de rabattre des clients pour des avocats.

L’article du Point ici