À Dijon, après une manifestation du collectif des Lentillères, quelque 65 tags à l’encontre des forces de l’ordre ont été découverts. «Flic, violeur, assassin» , c’est ce qu’on pouvait notamment lire dans les rues de la cité bourguignonne. Le préfet de la Côte-d’Or a vivement condamné ces dégradations et a réaffirmé son soutien aux forces de l’ordre. Ces derniers crient leur ras-le-bol d’une situation qui durerait depuis plusieurs années.

L’article de Cnews ici

(Merci Fabrice Guérault)