319 personnes ont subi une piqûre lors d’une soirée passée dans un établissement de nuit, et ce, dans l’ensemble des zones police du territoire. Si les enquêteurs n’ont pas encore pu identifier d’auteurs, le mode opératoire est identique à chaque fois.

L’article de BFMTV ici