«Ça se passe pas du tout comme on avait prévu. (…) une ultra violence que je n’avais pas soupçonné et je regrette aujourd’hui mon choix surtout pour mon fils de 15 ans. (…) Il a pris une année de violence dans la figure. (…) L’agression d’Alban Gervaise. (…) C’est dans l’école de mon fils.»