C’est l’infirmière en charge de superviser le centre de vaccination basé à Vélizy 2 qui a mis les policiers sur la voie. A l’automne dernier, une jeune femme de 25 ans, en missions d’intérim au sein de la structure, a trouvé une combine pour proposer de faux passes sanitaires. Elle vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Versailles.

L’article du Parisien ici