Les citoyens affluent pour intégrer la nouvelle «réserve opérationnelle» et patrouiller en arme dès l’automne.

Alors que les forces de l’ordre sont volontiers pointées du doigt pour des violences et des dérapages qui défraient la chronique, la nouvelle apparaît comme une embellie dans le ciel chargé du ministère de l’Intérieur. À rebours des critiques exacerbées qui fusent à l’

extrême gauche en ces temps électoraux, elle montre que l’image du gardien de la paix est encore loin d’être écornée dans l’esprit du public. Selon nos informations, pas moins de 6861 citoyens ont fait acte de candidature, entre début mars et le 31 mai dernier, pour entrer dans la réserve opérationnelle de la police nationale.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)