Ils y voient une réplique des débordements observés la semaine dernière au stade de France. Ce dimanche 5 juin, au lendemain de la pagaille déplorée à Gare de l’Est, où les policiers ont employé des gaz lacrymogènes sur les usagers devant emprunter des bus de substitution.

L’article du Huffington Post ici

(Merci Yann Bourguignon)