Jugé à huis clos, un militaire du GIGN a été reconnu coupable mais dispensé de peine par le tribunal de Compiègne, ce mardi matin. En août 2020, il avait percuté et blessé grièvement un couple de septuagénaires sur la N31 alors qu’il poursuivait le véhicule d’un suspect à grande vitesse.

L’article du Parisien ici