Eric Zemmour a renoncé à faire appel de sa condamnation pour « contrefaçon de droits d’auteur » survenue après l’utilisation non autorisée d’images de films dans son clip de candidature à l’élection présidentielle, a appris l’AFP de source proche du dossier. Eric Zemmour, son parti Reconquête! et l’un de ses proches, François Miramont, avaient été condamnés en mars à verser solidairement un total de 70.000 euros aux plaignants. Ils ne feront finalement pas appel du jugement rendu par le tribunal judiciaire de Paris, selon des documents dont l’AFP a eu connaissance.

L’article de Jean-Marc Morandini ici