Le personnel est encore sous le choc et l’établissement a dû fermer ses portes un jour plus tôt que prévu avant la vidange annuelle. Le préjudice n’est pas encore chiffré mais la direction envisage de porter plainte.

L’article du Républicain Lorrain ici