Le ministère de la Justice avait identifié, en janvier 2022, près de 250 affaires non élucidées, ou  » cold cases « . Une partie de ces dossiers est confiée à l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).

L’article de Radio France ici

(Merci Fabrice Guérault)