Dépeinte comme l’une des galaxies criminelles les plus venimeuses d’Europe, la «mafia rouge» écume la France à bas bruit, mais avec une méthode redoutable. Composées de stakhanovistes du vol en série, de boulimiques de trafics en tous genres et de spécialistes du racket ou de la contrebande, ces équipes de voyous venus du froid agissent de manière quasi militaire pour amasser des butins considérables.

Géorgiens mais aussi Moldaves et Arméniens, tous font partie d’une véritable «fraternité» secrète, celle des «vory», abréviation de «vory v zakone», les «voleurs dans la loi», que les services spécialisés ont placés dans leur collimateur. «Cette traduction, un peu ésotérique, rappelle que ces criminels érigent le vol comme une vertu cardinale, au cœur des lois occultes qui régissent leurs activités», décrypte un officier.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)