Les faits ont eu lieu mardi 21 juin pendant la fête de la musique. L’auteur, un Algérien d’une vingtaine d’années, a été condamné à dix-huit mois de prison, dont huit ferme.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)