Maria M. est désormais mise en examen et placée en détention provisoire. La veuve de Christophe Doire, retrouvé mort dans un fossé dans l’Allier en 1995, avait été placée en garde à vue mercredi, coup de théâtre dans cette affaire vieille de 27 ans. À l’époque, la découverte du corps sans tête de cet homme avait été liée à un conflit entre chasseurs. La justice, outre l’ex-femme du chasseur, envisage désormais des complicités, a précisé le procureur de la République de Cusset, Éric Neveu, lors d’une conférence de presse ce jeudi. A-t-elle agi seule ou avec une aide ? Elle n’était peut-être pas seule dans le processus, suggère le procureur, mais rien n’est sûr à l’heure actuelle.

L’article du Parisien ici