Des policiers sans autorisation pour exercer dans la sécurité privée ont été payés de la main à la main pour assurer le service d’ordre lors des meetings d’Emmanuel Macron en 2017, à Paris, ou lors d’un gala de Leonardo DiCaprio dans le Var. Malgré de « nombreux manquements », le CNAPS*, l’autorité de contrôle, a choisi de « classer sans suite » cette affaire.

L’article du Parisien ici