Il avait été interpellé en janvier 2018 « au vu du risque de l’imminence d’un possible passage à l’acte violent ».

Les réseaux sociaux l’ont trahi. À la fin de l’année 2017, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) repère Dylan Toussaint en raison de ses activités suspectes sur Internet. Ce vendredi, la Cour d’assises spéciale de Paris a condamné à quinze ans de réclusion criminelle, assortis d’une période de sûreté des deux tiers, cet ancien gendarme de 27 ans. Il était poursuivi pour avoir prôné le djihad armé dans les pays occidentaux.

L’article du Parisien ici