Son époux a été placé sous contrôle judiciaire. Il a l’interdiction de se présenter au domicile conjugal, en attendant son procès.

L’article du Parisien ici