Durant ses neuf mois de son incarcération à Saint-Quentin-Fallavier, le braqueur a mis à profit sa détention pour dealer auprès des codétenus de son étage. Avec à la clé, 15 000 euros de recette mensuelle.

L’article du Dauphiné ici

(Merci Yann Bourguignon)