Six ans aprĂšs la mort d’Adama TraorĂ©, quelques centaines de personnes ont dĂ©filĂ©, samedi, de Persan jusqu’à Beaumont-sur-Oise pour dĂ©noncer, encore et toujours, une justice qui ne leur rendrait pas justice. Car la justice, affirment-ils, ne pourrait ĂȘtre que la condamnation des trois gendarmes impliquĂ©s dans cette interpellation qui a mal tournĂ©.

L’article de Boulevard Voltaire ici

(Merci Fabrice Guérault)