En fĂ©vrier dernier, une enquĂȘte du syndicat sur la qualitĂ© de la prestation listait “trois ­princi­paux irritants” : un dĂ©ficit de 4.000 à 5.000 ­vĂ©los sur les 19.000 VĂ©lib’ ­censĂ©s ĂȘtre disponibles, 80% des vĂ©los en station en mauvais Ă©tat et 43% de stations non vides ne comptant aucune bicyclette conforme Ă  la rĂ©glementation
 De son cĂŽtĂ©, Smovengo rĂ©fute le constat et martĂšle que s’il y avait plus de stations (qu’il facture 20.000 euros piĂšce au syndicat), on augmenterait la disponibilitĂ© des vĂ©los. Plus nombreux, ils seraient moins sollicitĂ©s, donc en meilleur Ă©tat. Un vrai dialogue de sourds


L’article de Capital ici