Le procureur général près la Cour de cassation estime que les enfants de djihadistes français ne sont pas responsables de la situation et vivent un vrai danger en restant détenus en Syrie.

L’article de BFMTV ici