Poursuivis par une trentaine d’individus, deux agents ont dû se mettre à l’abri au domicile d’un particulier en attendant les renforts. Après un premier épisode de violences ciblant les forces de l’ordre début juillet, le syndicat général de la police nationale monte au créneau et réclame plus de moyens sur le terrain.

L’article du Parisien ici