Deux viols et une agression sexuelle. Et ce, en l’espace de trois jours à Montbéliard. Et par le même individu, un individu de 22 ans qui, selon nos informations, était déjà connu de la justice pour des faits de même nature. À chaque fois, le même mode opératoire : il empruntait le téléphone portable de jeunes filles au motif d’un appel urgent, avant de les attirer, car il ne leur rendait pas l’appareil, dans un coin plus tranquille.

L’article de l’Est RĂ©publicain ici