“Je suis ici pour me former Ă  la haine et au terrorisme. Quand je sortirai je tuerai plein de gens car ils ne sont pas bons. Je sais les reconnaĂźtre. Et des enfants d’un an et demi, deux ans, car ils sont innocents, avant qu’ils ne soient pris par Satan”.

PlacĂ© en dĂ©tention provisoire pour une Ă©niĂšme dĂ©tention de stups et port d’arme blanche, Samir est entendu par un gradĂ© Ă  son arrivĂ©e Ă  la maison d’arrĂȘt. Il va sans dire que la cheffe, signale sans attendre les terribles menaces qui viennent d’ĂȘtre profĂ©rĂ©es.. Et le parquet le renvoie devant les juges pour apologie du terrorisme et menaces de mort rĂ©itĂ©rĂ©es.

L’article de L’IndĂ©pendant ici