L’Oncopole de Toulouse se situe à proximité de la route d’Espagne, une artère à deux voies prisée des amateurs de cette pratique illégale.

Déjà épuisés par leur traitement, les patients de l’Institut universitaire du cancer de Toulouse sont à bout. L’Oncopole, où ils sont suivis, se trouve à proximité de la route d’Espagne, un endroit prisé par les amateurs de rodéos urbains, cette pratique illégale encore responsable d’un nouveau drame ce week-end à Pontoise, dans le Val-d’Oise.

L’article de BFMTV ici