Si les rodĂ©os urbains se multiplient, c’est notamment parce que la police ne poursuit pas les chauffards pris en flagrant dĂ©lit.

Que faire pour juguler la démocratisation des rodéos urbains, de plus en plus fréquents sur les routes françaises ? Si les habitués de cette pratique semblent agir le plus souvent en totale impunité, c’est notamment parce que les policiers n’ont pas le droit d’engager une course-poursuite avec un motard pris en flagrant délit. Selon BFMTV, c’est la crainte de causer plus de dégâts matériels ou physiques qui justifie cette doctrine de maintien de l’ordre, critiquée par certains policiers.

L’article de Valeurs Actuelles ici