Quartier Empalot, une jeune femme hurlait « Ã  l’aide  » parce que victime de violences conjugales. Elle n’a pas supporté que la police embarque son compagnon et leur a asséné plusieurs coups de poing et coups de pied.

L’article de La Dépêche ici

(Merci Fabrice Guérault)