Le procureur de la RĂ©publique de Cayenne a instaurĂ© une politique pĂ©nale expĂ©rimentale consistant Ă  classer sans suite les affaires dans lesquelles l’individu interpellĂ© est porteur de moins d’1,5 kg de cocaĂŻne. Cette mesure est-elle l’aveu d’échec d’une puissance publique submergĂ©e, le rĂ©sultat d’un ciblage sur la tĂȘte des rĂ©seaux de trafic de stupĂ©fiants, ou les deux ?

L’article de Marianne ici

(Merci Yann Bourguignon)