Le journaliste Taha Bouhafs, le député LFI Eric Coquerel et le coordinateur de La France insoumise Adrien Quatennens. (Joel Saget/AFP)

Depuis mai, plusieurs accusations de violences sexistes ou sexuelles ont visé des figures centrales et médiatiques du parti de gauche.

L’article de LibĂ©ration ici