REFUS D’OBTEMPERER…ENCORE…

Demain, mercredi, mon associée, Amélie LARQUIER, assiste une jeune fonctionnaire de police qui a été volontairement percutée par un homme qui a refusé de se laisser interpeller alors qu’il était au volant de sa voiture.

Pour ma part je plaiderai devant la cour d’assises de RIOM dans l’intérêt d’un policier qui s’est aussi fait volontairement percuter par un jeune de 17 ans qui ne voulait pas se faire arrêter, au volant d’une voiture volée.

Ces deux policiers ont été très sérieusement blessés et ont subi des mois de rééducation avant de pouvoir marcher à nouveau.

Tous deux sont passés très près de la mort.

Aucun de ces policiers n’a sorti d’arme, ni même imaginé tirer sur ces chauffards.

La réalité, ce n’est pas que la police tue dans notre pays, c’est qu’elle s’expose toujours plus face à des personnes que rien n’arrête et pour lesquelles la vie d’un policier ou d’un gendarme ne compte pas.

Le nouveau fait qui s’est produit hier à Anzin en est une preuve flagrante.

Prenez garde à vous. Nous voyons trop souvent ces faits dramatiques. Nous savons que si vous offrez une occasion de vous faire rouler dessus, ces types n’hésiteront pas.

Les séquelles sont terribles, les souffrances sont insupportables et les familles sont brisées.

Alors vraiment, faites gaffe !

Maître Laurent-Franck Lienard

((Merci Rudy van Cappellen)