Le Syndicat des avocats de France (SAF), l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat), La Ligue des droits de l’Homme (LDH) et le Syndicat de la magistrature (SM) ont lancé une procédure en justice pour imposer aux policiers le port visible de leur RIO, leur numéro d’identification individuel.

C’est un angle d’attaque bien précis de la question du maintien de l’ordre, mais pour les associations qui portent le dossier, il pourrait bouleverser le débat sur les accusations de « violences illégitimes » qui visent régulièrement la police.

L’article du DauphinĂ© ici

(Merci Yann Bourguignon)