Pendant plus d’un an, quatre détenus de la prison de Fresnes ont travaillé avec l’association Fu-Jo et des rappeurs professionnels pour réaliser un album. Selon le producteur, ces activités culturelles sont « primordiales pour la réinsertion ».

L’article de BFMTV ici

(Merci Fabrice Guérault)