Dans un rapport remis à Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti en juillet 2021, resté confidentiel depuis, le déontologue du ministère de l’intérieur décrit les discriminations qui règnent au sein des forces de l’ordre, qu’elles soient commises ou subies par les agents. Et propose des pistes de réforme.

En juin 2020, quelques jours après une manifestation en hommage à George Floyd et contre les violences policières qui a réuni 20 000 personnes devant le tribunal judiciaire de Paris, et après la révélation de propos racistes tenus par des policiers de Rouen, le ministre de l’intérieur prend la parole. Christophe Castaner veut apaiser les esprits. Ce jour-là, il annonce confier au haut fonctionnaire Christian Vigouroux, déontologue du ministère de l’intérieur, une « mission sur les actes et propos racistes et discriminants au sein de la police », chargée de « faire le point sur les cas recensés ces trois dernières années, sur leur traitement et la transparence vis-à-vis du public ». 

L’article de MĂ©diapart ici