Depuis plus d’un an, elle harcĂšle les militaires et leurs familles. En rayant leurs voitures personnelles ou en les badigeonnant de colle, en jetant des Ɠufs et de la farine dessus ou en dĂ©posant des mots Ă©tranges dans leurs boĂźtes aux lettres. Mais aussi en les suivant et en les insultant. Un jour, elle prĂ©sente mĂȘme Ă  un gendarme, une photo de son domicile et lui affirme que des gens vont s’occuper de lui !

L’article du TĂ©lĂ©gramme ici