Voilà une histoire bien cocasse qu’ont vécue les policiers de la BAC du commissariat de Vienne.

Vendredi 11 novembre, en fin d’après-midi, un appel parvient au 17, d’une personne qui se dit inquiète en raison de la prĂ©sence d’un homme porteur d’une arme Ă  la ceinture, chemin de Durandal Ă  Vienne.

Aussitôt, un équipage de la BAC de Vienne se déplace sur les lieux.

L’article du Dauphiné ici

(Merci Yann Bourguignon)