De telles machines doivent faciliter l’accueil des victimes, notamment dans le cadre de violences conjugales.

Depuis ce 14 novembre, l’Assemblée nationale se penche sur l’examen du projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), porté par le ministère de l’Intérieur Gérald Darmanin. Parmi les principaux points d’évolution prévus par le texte, une modernisation de l’institution policière, avec la volonté de mieux accueillir les victimes.

Dans le rapport annexé du projet de loi, une expérimentation est évoquée. Elle consiste à mettre en place un “robot d’accueil dans certains territoires”, au sein des commissariats, notamment pour les victimes de violences conjugales ou sexuelles.

L’article de BFMTV ici