Lassée d’attendre, de réclamer justice, et sentant la situation s’enliser, l’une des victimes du couple a décidé de se faire justice elle-même en changeant les serrures de son appartement.

«Personne ne nous protège!», se désole la jeune femme au bout du fil, à la fois amère et désemparée. Cette dernière, qui préfère garder l’anonymat et que nous appellerons Charlotte*, vit depuis plusieurs mois un véritable cauchemar. Propriétaire d’un studio à Nice, dans une résidence flambant neuve, elle n’a jamais pu louer son bien pour la simple et bonne raison que celui-ci a été squatté par deux inconnus avant même qu’elle ne puisse signer le moindre bail avec quelque locataire. Si les intrus, après une bataille acharnée de plusieurs mois, ont fini par déguerpir, ils laissent à Charlotte un studio bon à refaire du sol au plafond. Pire, les squatteurs ont depuis investi un appartement voisin, dans la même résidence.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)