L’ancien ministre de l’Intérieur était soupçonné d’avoir sciemment minoré ses comptes de campagne et ainsi obtenu un remboursement de plus de 30 000 euros lors de sa candidature à la députation dans les Hauts-de-Seine en 2012.

L’article du Parisien ici