Les frĂšres et sƓurs racontent avoir subi, pendant de trĂšs longues annĂ©es, des « centaines de punitions », comme des coups de lattes, des douches glacĂ©es ou de multiples fessĂ©es. La famille vivait en vase clos, ce sont les parents enseignants qui faisaient l’école Ă  la maison. Jusqu’à ce que le dernier de la fratrie entre au lycĂ©e et dĂ©nonce ces maltraitances auprĂšs des services sociaux.

L’article de 20 Minutes ici