Des dizaines de prostituées étaient exploitées, générant selon les estimations plusieurs dizaines de millions d’euros de gains annuels.

Un réseau transatlantique de proxénétisme, qui exploitait au moins une cinquantaine de femmes en France pour des gains estimés jusqu’à 30 millions d’euros par an, a été démantelé mardi dans l’Hexagone mais aussi en Espagne et en Colombie, a-t-on appris vendredi de source policière française.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)