Le pays connaît un mouvement de manifestations rare après la mort de la jeune Mahsa Amini, disparue après avoir été arrêtée pour ne pas avoir porté son voile selon le code de la République islamique.

Le procureur général iranien, Mohammad Jafar Montazeri, a annoncé que la police des moeurs a été abolie par les autorités compétentes, a rapporté ce dimanche l’agence Isna.

L’article de BFMTV ici