En 2021, la Marine nationale avait intercepté 44,8 tonnes de drogues en Polynésie française, aux Antilles, dans le golfe de Guinée ou encore dans l’océan indien. Soit l’équivalent d’environ deux milliards d’euros « qui ne financeront pas les flux financiers criminels et terroristes », fit valoir à l’époque l’amiral Nicolas Vaujour, sous-chef d’état-major opérations [SCOPS] à l’État-major des armées.

L’article d’Opex360 ici

(Merci Fabrice Guérault)