Un policier de la police aux frontières (PAF), en poste à Figari (Corse-du-Sud) a été mis en examen pour « aide à l’entrée irrégulière d’étrangers, extorsion, escroquerie et corruption passive », ont indiqué mardi à l’AFP des sources judiciaires et proches du dossier.

Ce policier, qui a été placé en détention provisoire, est soupçonné d’avoir utilisé ses fonctions à la PAF pour mettre en relation des travailleurs en situation irrégulière avec certains entrepreneurs moyennant finance, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

L’article du Point ici