Vendredi dans la journée, un passant a subi une agression dans le 3e arrondissement de Lyon. Dans la rue, il se fait aborder par un jeune homme, qui lui fait une accolade avant de rejoindre son complice.

La victime constate rapidement que son téléphone n’est plus dans sa poche et tente de rattraper le voleur, qui sort une bombe lacrymogène et l’asperge avant de partir en courant. Le propriétaire du téléphone se rend ensuite au commissariat des 3e et 6e arrondissements pour porter plainte, et ressort avec une réquisition pour un certificat médical. Muni du document, il revient dans la soirée au commissariat, et tombe nez à nez avec le complice de son agresseur.

L’article du Dauphiné ici