À travers deux tweets, le Strass, organisation qui dĂ©fend les prostituĂ©es, a semblĂ© dĂ©fendre la prostitution des mineurs. De quoi provoquer la colĂšre de la sĂ©natrice socialiste Laurence Rossignol et d’autres militantes fĂ©ministes. Explications.

La question du marchandage du corps et la place du plus « vieux mĂ©tier du monde » n’en finissent plus de diviser les militantes fĂ©ministes. La prostitution est-elle un viol exercĂ© sous la contrainte de l’argent ou bien un simple « travail » comme les autres, qu’il est possible d’exercer librement sans ĂȘtre sous le joug d’un proxĂ©nĂšte ? Partisan de la seconde option, le Strass, le Syndicat du travail sexuel, a rĂ©cemment publiĂ© sur le rĂ©seau social un article du quotidien Le Parisien dont le titre, qui reprend une citation d’un policier, expose : Hausse de la prostitution des mineures : « Celles qui sont forcĂ©es reprĂ©sentent une minoritĂ© ».

L’article de Marianne ici

(Merci Fabrice Guérault)