Ce membre du parti Reconquête accompagnait ses messages de commentaires insultants, péjoratifs ou racistes.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après la diffusion sur Telegram par un policier de messages racistes et de fichiers de police confidentiels, publiés cette semaine par Mediapart, a indiqué vendredi le parquet de Créteil.

L’article de BFMTV ici