Friha B. avait été placée en centre de rétention administrative en novembre pour « absence de titre de séjour ». Sa sœur a été mise en examen pour « meurtre sur mineur de moins de 15 ans accompagné de tortures ou actes de barbarie » et « viol sur mineur ».

Friha B., la sœur de la suspecte du meurtre de Lola, a été expulsée en Algérie le 16 décembre dernier, indique une source proche du dossier au Parisien, confirmant une information de BFMTV. La jeune femme de 26 ans avait été placée en centre de rétention administrative pour « absence de titre de séjour » en novembre après avoir été entendue en garde à vue.

L’article du Parisien ici