Les syndicats de police voient d’un très mauvais Å“il la réforme du gouvernement concernant leur corporation. Ils mettent en avant les risques et la pénibilité de leur activité.

Ils redoutaient la présentation de cette réforme. Les voilà désormais prêts à s’élever contre celle-ci. Début décembre, Gérald Darmanin avait prévenu qu’il n’y aurait pas d’exceptionpour les policiers et gendarmes, eux aussi amenés à travailler « comme tous les Français, un peu plus », suscitant l’inquiétude des syndicats.

L’article de France Info ici

(Merci Yann Bourguignon)